PM² : Professionalisation et Mobilité des Masters
 

UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE

S.R.E.S.R. 2007-2010

REGION RHONE-ALPES

FICHE PROJET

Axe 1 :  Accompagner les publics diversifiés aux parcours individualisés
  • Chantier 1 : accueil des publics diversifiés – étudiants étrangers
  • Chantier 2 : aide à la réussite - autonomie et accompagnement par TICE
Axe 3 :  Internationaliser l’Enseignement Supérieur en Rhône-Alpes
  • Chantier 12 :
    • mobilité internationale entrante des étudiants
    • mobilité internationale sortante du personnel
  • Chantier 13 : internationalisation des formations

Intitulé du projet  et nom du responsable : PM² : Professionalisation et Mobilité des Masters.

 

Frédéric Cantaroglou, responsable service TICE – EAD UPMF

 

Description de l’objectif du projet

(Décrire l’objectif opérationnel en quelques phrases ; lien éventuel avec une opération présentée dans le dossier de Grenoble Universités)

Favoriser l’insertion professionnelle et la mobilité de nos étudiants de Masters impose de maintenir l’UPMF à un haut niveau en terme d’utilisation des TICE et de favoriser des modes de relations pédagogiques novatrices et collaboratives :

 

-          En généralisant à l’ensemble des Masters P ou R l’utilisation d’outils de travail collaboratif spécifiques de type Intranet pédagogique.

-          En valorisant les travaux et expérience des étudiants de niveau M.

-          En accompagnant la mobilité internationale par la poursuite d’actions visant à améliorer la performance de nos étudiants à l’étranger et l’attractivité internationale de nos formations.

 

 

Opérations prévues et Calendrier de mise en oeuvre

(décrire rapidement le contexte puis la (les) opération(s), c'est-à-dire la (les) activité(s) dont la mise en œuvre est prévue pour atteindre l’objectif opérationnel visé, les différentes étapes, ….)

1/ Généraliser à l’ensemble des Masters P ou R d’outils de travail collaboratif spécifiques de type Intranet pédagogique

La diversification des outils logiciels pédagogiques, basée sur une veille constante des expériences mises en œuvres par nos partenaires universitaires français ou étrangers est essentielle. S’appuyant de façon non exclusive sur les ressources de l’ENT GU, notre objectif, au terme du présent schéma sera de proposer des fonctionnalités inédites notamment en matière de gestion de l’étudiant distant (gestion des stages, mobilité internationale entrante et sortante) en prenant appui pour partie sur la plate-forme X-Tek del’IUT2.

Quelle que soit la pertinence des choix techniques faits au niveau inter universitaire en matière de plateformes d’enseignement (et nous avons tous travaillé à ce qu’elle soit optimale), coexisteront encore un temps des plate-formes hétérogènes. Nous utilisons actuellement Lotus IBM Learning Space, Quick Place, Dokeos et la suite X-tek de l’IUT2. Le portage des contenus existants doit être poursuivi dans la mesure du possible dans le respect des choix collectifs du site.

 

Une expérimentation va être lancée sur les Masters Pro et recherche des UFR Droit et ESE et viserait à proposer un modèle d’intranet pédagogique correspondant aux besoins spécicifiques des formations de Master. Une fois validée la maquette définitive (courant 2007) celle-ci pourra être généralisée à l’ensemble des masters de l’établissement.

 

C’est également dans l’optique du travail collaboratif que nous mettrons en oeuvre un pôle « gestion » visant à favoriser l’acquisition de compétences des étudiants suivant une formation de gestion aux logiciels du marché (SAP, IBM Lotus Domino notamment). Cette offre nouvelle viendra en appui des formations de niveau M (IAE, IUP Ingénierie économique, IUP Commerce et vente, IUP Valence) et L (IUT2, IUP Ingénierie économique, IUP Commerce et vente, IUT Valence)

 

2. valoriser les travaux et expérience des étudiants de niveau M

 

Dans le présent contexte de banalisation de la visioconférence et d’une offre en matière d’audiovisuel pédagogique qu’il paraît pertinent de renforcer par la mise en place d’une équipe de production étoffée (celle-ci repose pour l’instant sur une seule personne), notre offre d’accompagnement par les TICE bénéficie de l’expérience et de l’expertise de la plate-forme multimédia. La diffusion audiovisuelle à la demande de contenus audio, vidéo ou médiatisés nous semble une première voie pour favoriser la  diffusion des travaux et de l’expérience des étudiants de Master.

 

De nouveaux usages pourraient être approfondis comme le e-portfolio, en cours d’expérimentation dans le Schéma régional 2005-2006. Cette démarche viserait à renforcer la compétitivité de nos étudiants sur le marché de l’emploi. Nous proposons cette mise en œuvre au niveau des Masters pro. Une première expérience pilote pourrait porter sur les Master des UFR ESE et IAE. Elle s’inscrit dans un souci permanent  de notre établissement de favoriser la meilleure intégration professionnelle de nos étudiants en leur fournissant un cadre technique en phase avec les attentes du marché de l’emploi.

 

Il s’agit pour nous là d’une véritable opportunité d’utiliser les infrastructures déjà déployées (serveur vidéo de la plate-forme multimédia, visio-conférence) avec une préoccupation de normalisation de l’utilisation des outils nouveaux mis en œuvre (BV+ENT). Ce type de déploiement pilote est à rapprocher de la généralisation d’intranets pédagogiques au niveau des Masters 2.

 

Répondre à ces différents besoins passe notamment par la mise à niveau de nos infrastructures et services audio-visuels et de visioconférence en production, post-production et diffusion. Articulés autour des équipements de la plate-forme multimédia (site de la Cité des territoires – Vigny Musset), les développements prévus visent à une meilleure qualité de service et au maintien d’une compatibilité optimale des solutions déployées aux standards internationaux.

 

3. Accompagner la mobilité internationale par la poursuite d’actions visant à améliorer la performance de nos étudiants à l’étranger et l’attractivité internationale de nos formations

 

La lisibilité internationale de nos formations passe sur le plan des TICE par un encouragement à la mobilité, soit en accompagnement du présentiel « sur place » distant, soit de façon virtuelle. Le principe de la mobilité virtuelle entrante correspond à l’EAD sous toutes ses formes. La modernisation de notre offre de formation, passe par notre capacité à proposer des enseignements plus accessibles et dans d’autres langues que le français. L’IAE a ainsi des demandes récurrentes de cours en anglais par ses partenaires chinois et de présentation de son offre de formation en chinois.

 

Elle passe également par la recherche d’une meilleure intégration des étudiants non francophones dans nos formations. Ce qui nous a conduits à engager une réflexion avec l’inter universitaire grenoblois sur  le projet FOSILE (Français sur Objectifs Spécifiques – Image, Lecture, Ecoute) visant à créer un générateur multimodal de didacticiels s’adressant aux enseignants des disciplines à dominante textuelle qui pourront en l’utilisant créer et mettre en ligne des cours, simultanément sous format textuel, graphique et sonore

et stimuler ainsi les 3 voies d’acquisition de connaissances.

Les cours ainsi produits s’adressent aux étudiants étrangers s’apprêtant à venir étudier en France et leur permettraient d’acquérir

§          Les connaissances de base de la discipline

§          Le vocabulaire spécialisé

§          La capacité d’écouter et de comprendre les cours en amphi

 

Une des caractéristiques fortes du projet est le respect des normes (en particulier françaises) en matière des TICE : LOM Fr, CDM Fr, SCORM. Une autre caractéristique visant également l’interopérabilité est le recours systématique aux logiciels libres. Né dans le creuset du projet inter-universitaire FLODI, ce projet s’inspire des diverses initiatives visant l’amélioration de l’accueil et de la réussite des étudiants étrangers grâce à leur meilleure compréhension des cours (Projet PALM – INPG, Projet AMICO – Stendhal, Projets de l’université Lyon 2)

 

La mobilité virtuelle sortante est un concept plus novateur puisqu’il propose un accompagnement de nos étudiants dans la recherche de dispositifs de formation à l’étranger non concurrents de leur formation actuelle mais choisis pour leur complémentarité. Cette démarche initiée lors du précédent schéma, devrait favoriser à terme l’intégration professionnelle de nos étudiants en les maintenant inscrits dans notre établissement. L’enjeu est primordial face à la concurrence internationale en matière d’enseignement à distance.

 

Nous nous proposons également de travailler par les TICE sur les langues de spécialité, anglais principalement (du droit, de l’économie, etc.) toujours dans le souci de favoriser en amont l’intégration future de nos étudiants à des cursus internationaux. Ce type de formation pourrait également être étendu aux personnels enseignants, techniques et administratifs intéressés.

 

 

Résultats attendus et Indicateurs

 

¨            Définition des indicateurs de suivi de l’objectif opérationnel

(Intitulé et description du (des) indicateur(s) de suivi des opérations prévues)

 

-          n° (indicateurs contrats LOLF)

-            Indicateurs internes UPMF

 

 

¨           Valeurs en 2000, en 2004 et résultats à atteindre à l’issue du contrat

(chiffres disponibles et évaluation quantitative de la (des) cible(s) à atteindre en 2010)

 

Taux d’utilisation des outils d’intranet pédagogique en M :

2000 :  5 %

2006 :  10 %

2010 :  100 %

 

e-portfolio, en ligne

2000 :  0

2006 : 0

2010 : 50 %

 

Nombre de vidéos accessibles en ligne :

2000 : 0

2006 : 2 cours, 2 conférences, 1 colloque

2010 :            Alimentation de Canal U et de plusieurs canaux VOD de GU

 

Mobilité virtuelle : indicateurs à définir

 

 

Moyens nécessaires

Les demandes de financement excluent toute rémunération d’heures supplémentaires ou complémentaires au bénéfice des personnels enseignants et administratifs de l’établissement, ainsi que tout soutien à des diplômes d’université.

 

Annexe

 

Enseignement dans les programmes internationaux

 

L’IAE a développé depuis plus de douze ans un certain nombre de programmes internationaux délocalisés avec une focalisation sur l’Amérique Latine (principalement le Brésil), l’Asie (Indonésie, Chine) et la Russie.

Les programmes organisés sont des programmes diplômants : diplômes nationaux (CAAE ; Masters) ou d’Université (MBA ; DSR).

Dans la plupart des cas les cours sont assurés par des enseignants de l’IAE pendant une période bloquée de deux ou trois semaines.

Cette formule est relativement bien rodée, l’enseignement utilise plusieurs types de supports, ouvrages, projections PowerPoint et video.

Dans la plupart des cas les enseignants disposent d’un ordinateur portable.

La limite actuelle réside dans l’accès à de nouveaux types d’usages. En effet chaque mission (et donc chaque cours) nécessite de gérer l’avant et l’après mission.

Avant la mission il serait intéressant que l’enseignant puisse présenter son cours en visioconférence et donner les explications nécessaires à la préparation (notamment les lectures).

Pendant la mission, la présentation de support consultable sur l’internet serait facilitée par une machine permettant une liaison wi-fi.

Après la mission il serait également utile de pouvoir d’utiliser le même canal pour donner un retour en particulier sur les évaluations finales. Certaines activités comme les jeux d’entreprises ou la rédaction des mémoire, voire des thèses nécessitent également beaucoup d’interactions avec les étudiants délocalisés.


Haut de pagehaut de page

Connexion